[(oogle DFP pour 2 pubs]

Poster un message

En réponse à l'article :

5 février, 08:00

Chaque année en France, ces spécialistes retrouvent aux environ de 150 000 ayants droit. Leur nombre important s’explique par les évolutions constantes d’une société où se multiplient les familles recomposées et qui voit également s’accroitre les éloignements des régions d’origine et les départs pour l’étranger. Avec un diplôme universitaire en droit, les généalogistes successoraux bénéficient d’une expérience qu’ils acquièrent à la longue sur un terrain où ils font figure d’enquêteurs minutieux, rompus à (...)

[1Chambre des Généalogistes successoraux de France, site officiel (chambre-genealogistes.com).

[2Chambre des Généalogistes professionnels, site officiel (cgpro.org).

[3Le texte intégral de la convention de mai 2015 est en accès libre sur le site des Généalogistes de France (genealogistes-france.org)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?