Parution du Journal du Village des notaires n°63.

Interprofessionnalité, développement des outils numériques, management de l’entreprise... la profession de notaire n’est pas en marge des évolutions de la société !

Chers lecteurs,

Interprofessionnalité, développement des outils numériques, management de l’entreprise... la profession de notaire n’est pas en marge des évolutions de la société. Comme le souligne Olivier Geffroy, Secrétaire Général du Groupe Monassier, pour s’adapter, les études devront mettre l’accent sur l’innovation tout en maintenant leur exigence de qualité, de abilité et de sécurité juridique (interview, p.4).

Les changements concerneront en premier lieu le coeur des études. La création de nouvelles of ces et la concurrence sur le marché du droit exigent de créer des politiques de management, une tâche qui s’avère plus délicate qu’on ne le pense. Si l’expérience apporte beaucoup, il peut être utile de solliciter un organisme tiers qui saura porter un regard neuf et extérieur sur le fonctionnement de votre étude (« Se former au management et à la culture du changement », p.12).

Innover, c’est également repenser ses relations avec ses partenaires : avocat, expert-comptable, généalogiste (« Remonter le temps dans les registres paroissiaux » p.22), commissaire-priseur... Ses fonctions ne se limitent pas à au rôle de chef d’orchestre dans le cadre de la vente aux enchères. Nous vous invitons à découvrir les multiples facettes de cette profession (« Rencontre avec Astrid de Benoist », commissaire-priseur chez Tajan, p.27).
Cela pourra notamment être l’occasion de conseiller à ses clients de nouvelles formes d’investissement sur le marché de l’art pour changer des placements nanciers et dans l’immobilier... Souvent méconnu l’investissement dans l’art peut être aussi plaisant qu’intéressant nancièrement. Il peut s’effectuer sous plusieurs formes, que ce soit en achetant soi-même ou pour son entreprise des oeuvres d’art ou bien en soutenant une association ou une fondation. (« Associations : art et culture », p.16). Dans tous les cas, avant de se lancer, il est important d’être bien conseillé (« L’art, un investissement comme les autres ? », p.6).

Bonne lecture !
Sarah-Louise Gervais

Vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro au format PDF ici...

... ou le consulter en ligne en cliquant sur l’image ci-dessous :

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :