Les notaires de plus en plus concernés par la fiscalité des entreprises du fait des technologies.

Le digital et les technologies ont développé et facilité la coopération entre de multiples acteurs, et les notaires peuvent en profiter pour mieux s’associer à d’autres partenaires sur des sujets comme la fiscalité des entreprises.

Les services aux entreprises et échanges sont de plus en plus digitalisés, vous le savez, que ce soit pour développer les opportunités, améliorer son efficacité ou… répondre aux logiques concurrentielles et règlementaires : dématérialisation, accélération des affaires, complexification des sujets d’immobilier et des normes, mobilités... Dans l’immobilier ou la fiscalité, les « processus » évoluent un à un avec le digital, les données s’ouvrent, les collaborations se multiplient.

Ces contraintes externes aux entreprises et études doivent devenir des opportunités, en essayant d’imaginer ce que le "digital" peut apporter de fluidité et de performance dans nos organisations.

On peut ainsi gagner du temps et de la valeur proposée aux clients sur des tâches plutôt chronophages, en les délégant à des logiciels ou plateformes d’intelligence artificielle, comme par exemple Hub Juridique et Fiscal de PwC Société d’avocats, et améliorer au passage la pertinence des traitements d’informations (conformité comptable par exemple) ou la collaboration avec des experts immobiliers, financiers et fiscalistes. Le contrôle fiscal par exemple se transforme en profondeur, réunissant de nombreux intervenants de tous horizons.

On appréciera également de favoriser la mobilité et l’accessibilité aux flux de dossiers avec les plateformes digitales grâce à des outils accessibles à tout moment et par tous les intervenants, de plus en plus nombreux en même temps que les démarches collaboratives et interprofessionnelles se développent : collaborateurs et confrères notaires, professionnels du droit, du chiffre ou de la fiscalité, trouveront avec le digital de nouvelles façons de travailler ensemble... collaborations que l’internationalisation des entreprises, y compris des TPE/PME, rendra de plus en plus fréquent de toute façon.

Les entreprises vont donc pouvoir tirer des bénéfices en terme d’efficacité, mais aussi des bénéfices internes : les collaborateurs développeront des process numérisés et rapides, les études vont développer de nouvelles expertises sur le conseil notamment en immobilier... Bref, demain sera plus digital pour tous les métiers !

Photo : Adobe.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :