[(oogle DFP pour 2 pubs]

Cinq questions à Défense de l’animal – Confédération Nationale-Défense

À l’occasion du Congrès des Notaires, nous avons rencontré à Cannes Défense de l’animal – Confédération Nationale-Défense.

Ils ont accepté de répondre à nos questions afin de nous présenter l’association et ses missions.

Comment pouvez vous définir l’association en 5 mots ou expressions ?

Premier réseau français d’associations de protection des animaux.


Pouvez-vous nous présenter plus en détail vos missions et vos actions ?

La Confédération est un organisme fédérateur, qui réunit 262 associations indépendantes réparties sur toute la France et les départements d’outre-mer partageant des valeurs communes pour la protection des animaux, sous le titre « Défense de l’animal ».

C’est le plus important réseau français de protection des animaux, présent dans 95 départements, qui agit sur le terrain : Refuges de proximité et fourrières, maisons de
retraite pour animaux âgés, refuge pour animaux de ferme, chevaux… Gestion des chats libres (stérilisation, identification et suivi des populations)…

L’association « Défense de l’animal » remplit 3 grandes missions :

- Une mission d’assistance

  • Matérielle : la Confédération vient en aide aux associations en difficulté. Elle les aide, notamment par la fourniture de nourriture et par des secours matériels.
  • Administrative : elle soutient les associations dans les aspects administratif, juridique et technique de leur fonctionnement.
  • Juridique : la Confédération fournit aux associations membres une assistance juridique dans les procédures pour acte de cruauté ou mauvais traitement a animal.

- Une mission de représentativité

  • Porte-parole national : la Confédération nationale est le porte-parole des associations membres auprès des Ministères de l’Agriculture, de l’Environnement, de l’Intérieur et de la Recherche. Elle fait partie des commissions d’études qui se réunissent régulièrement pour élaborer de nouveaux textes de loi en faveur d’une meilleure protection des animaux.
  • Sensibilisation et information : tout au long de l’année, elle informe le grand public sur ses combats et les activités de ses associations membres.

Au quotidien, la Confédération lutte contre les mauvais traitements infligés aux animaux, et se mobilise pour l’assistance aux chats errants et leur stérilisation, le respect et l’amélioration du bien être des animaux destinés à l’élevage industriel et à la consommation...

- Une mission d’échanges et de bonnes pratiques
Chaque année, la Confédération organise congres, temps de formation et d’échanges pour que les refuges adhérents puissent échanger sur leurs bonnes pratiques, confronter leurs expériences, se former, exprimer leurs difficultés et rencontrer les représentants des Ministères de Tutelle.

Comment le grand public peut-il vous aider ?

Le soutien du grand public est indispensable. En effet, les 262 refuges regroupés au sein de notre confédération sont animés par des associations locales indépendantes.

Chacun peut aider le refuge proche de chez lui en étant bénévole afin de veiller au bien être et au confort des animaux recueillis.

Pour les personnes souhaitant accueillir un animal de compagnie, nous les invitons à se rendre au sein de ces refuges indépendants et de favoriser l’adoption. De nombreux animaux sont en attente d’une famille d’adoption.

Chacun de nos 260 refuges est autonome juridiquement et financièrement. Ils ne touchent aucune subvention publique et dépendent uniquement de la générosité des donateurs. Il est donc possible de les aider en faisant un don ou en parrainant un animal.

Enfin, pour un meilleur respect animal, chacun peut relayer les actions et les combats de ces refuges présents sur le terrain et de la Confédération qui est à leurs côtés, sur les réseaux sociaux, en signant des pétitions,...


Pourquoi est-ce important pour vous de participer au congrès des notaires et qu’est-ce qui est le plus positif lors de cet événement ?

Notre présence au Congrès des Notaires est indispensable notamment pour faire connaître la singularité de notre Confédération :

  • la Confédération Nationale-Défense de l’animal permet notamment aux associations indépendantes membres de recevoir des legs exonérés de tous droits de succession grâce à la Reconnaissance d’Utilité Publique et de les destiner au strict respect de l’objet associatif. Elle reverse intégralement le montant des legs à ses associations membres, qui seules ne pourraient pas recevoir le legs nets de droits.
  • Il est d’autant plus important pour les notaires de connaître la singularité de notre fonctionnement afin que les volontés du testateur soient respectées. Il est impératif que son testament soit très précis sur la dénomination exacte de l’association ainsi que l’adresse complète du refuge qu’il souhaite aider.

Ces renseignements sont indispensables pour éviter les confusions encore trop présentes.

Ce congrès est un événement très intéressant qui nous permet de rencontrer les notaires, d’échanger, de faire connaître nos actions en faveur de la protection animale et surtout de présenter le travail formidable des 262 associations indépendantes présentes sur le territoire. Nous profitons de cette rencontre pour préciser aux notaires que nous proposons aussi au testateur de prendre soin de son animal jusqu’à sa mort au sein du refuge bénéficiaire du legs.


Quels souhaits formuleriez-vous pour le futur de votre association ?

Notre souhait le plus cher serait une plus grande prise de conscience du grand public mais également des représentants politiques sur la question du respect et du droit des animaux (animaux de compagnie, animaux sauvages, animaux d’élevages,…).

Même si nous pouvons noter quelques avancées, il y a encore beaucoup à faire afin que l’animal ne soit plus considéré comme un objet de consommation.

Ensuite, nous aimerions que les propriétaires d’animaux soient plus responsables car ils sont encore nombreux à être abandonnés chaque année au sein de nos refuges. Il est important de rappeler que l’abandon n’est pas un acte anodin, c’est un délit.

Enfin, comme le souligne très bien notre nom « Défense de l’animal », un de nos combats prioritaires étant la lutte contre toutes formes de maltraitance, nous souhaiterions que cessent les actes de cruauté et de barbarie envers les animaux, encore beaucoup trop nombreux.


Pour en savoir plus sur Défense de l’animal – Confédération Nationale-Défense : www.laconfederation.fr

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :